Entre dans la légende ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Frontières - LIBRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage de Folie
Commence à S'habituer
Commence à S'habituer


Nombre de messages : 39
Rang : Chatonne
Mâle - Femelle : ♀
Date d'inscription : 11/11/2010

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Frontières - LIBRE.   Mar 16 Nov - 21:37

Frontières.
Libre, premier post réservé à Fleur de Pensée.

Mes yeux se posèrent sur la ligne imaginaire qu’un chaton était censé ne pas dépasser. Oui, cela faisait déjà un long moment que je fixais cette fameuse frontière. De laquelle ? Celle de la sortie du Clan. De l’enceinte du Clan. Derrière moi, j’entendais le Clan, le brouhaha constant mais qui se baignait extrêmement bien dans la forêt sans Bipède. Les chatons babillaient, les reines racontaient les ragots, les anciens râlaient, les guerriers essayaient de traîner les apprentis qui se plaignaient, le lieutenant dressait la liste des missions à venir… enfin bref, je baignais constamment dans le bruit, et… cela ne me dérangeait pas plus que cela, pour finir. Ce n’était pas parce que je n’aimais pas trop parler, que je devais briser les beaux jours de mes camarades…
Je décidai de regarder les arbres rougeoyants, bercée par la rumeur qui s’élevait de l’arrière du Clan. Plusieurs guerriers étaient venus me demander ce que je faisais : j’étais restée plongée dans mon mutisme, c’était à peine si je leur avais répondu, à vrai dire. Pourquoi s’intéressaient-ils à moi ? Je n’en n’avais pas envie… enfin, je le croyais.
C’était sûr que rester constamment seule n’était pas tous les jours une partie de plaisir. Mais la solitude était souvent agréable… mais profondément, sous ma couche de silence, je rêvais que quelqu’un s’intéresse à moi. Je voulais pouvoir entretenir une conversation avec quelqu’un qui m’aimerait pour ce que je suis, réellement…


[ désolée, c’est supra court je me rattrape après, promis :’D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur De Pensée
Commence à S'habituer
Commence à S'habituer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 21
Rang : Guerrière
Âge : 21 Lunes
Mâle - Femelle : Femelle
Date d'inscription : 05/10/2010

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: Frontières - LIBRE.   Mer 17 Nov - 22:47



Fleur de Pensée

Musique






Fleur de Pensée ouvrit les yeux sur le premier rayon de soleil. Comme tous les matins qui ont sont passés et ceux qui passeront. Chaque matin, ouvrir les yeux sur un autre jour. Un jour spéciale ou un jour comme tant d’autre. On a beau dire que la vie est un conte plein de légende, celle de Fleur de Pensée devenait de jour en jour monotone et ennuyeuse. Que pouvait-elle y faire ? Ce cogner la tête contre un arbre? -Rire- Non, ce ne ferait pas la bonne solution… Et si elle changeait tout simplement d’attitude envers les autres ? Déposer une fois pour toute son masque de glace et s’ouvrir aux autres. Laisser son cœur de glace fondre au contacte du soleil. Sortir de sa solitude et de croquer la vie à pleine dent…Tant de solutions à un problème…Fleur de Pensée aurait tant voulu pouvoir se retrouver dans la pouponnière, lovée contre sa mère… Mais elle avait beau fermer les eux et le vouloir de toute cette force, rien n’y fut. Elle se retrouvait toujours couchée sur la pierre froide et sombre de la tanière des guerriers. Elle sorti lentement pour offrir son pelage à l’astre flamboyant. Elle avança à pas menu vers le centre de la clairière. Le camp bourdonnait d’activité. Mais la jeune femelle s’assit lourdement. Et leva les yeux vers le ciel livide. Quelques nuages solitaire venait tacher le ciel uniforme. Le soleil se refléta dans ses yeux. Fleur de Pensée le fixait, comme pour lui lancé un défit. Et peu à peu, un point rouge se forma pour virer au noir. Les yeux de la guerrière devenaient larmoyants. Elle voulait tenir, tenir le plus longtemps possible. Elle voulait vaincre ce dieu du ciel. Mais elle fini par pincer vivement les paupières. Elle baissa la tête, toujours les yeux fermer. Elle avait perdu. Perdu… Comme sa vie était ornée de défaites… Une larme prit sa source dans ses yeux et continua sa route sur le pelage taché de la guerrière. Elle prit une profonde inspiration et ouvrit les yeux. La tache rouge était toujours présente, mais s’effaçait peu à peu. Rien n’avait changé. La même agitation occupait encore le camp. D’un pas lent, elle déplaça la masse qu’était son corps et prit la direction de la sortie.
Elle allait sortir, sortir pour échapper à cette atmosphère étouffante, lorsqu’elle aperçut une tache immobile devant la végétation. C’était Petite Folie.Un (e) chaton (ne ?) qui comme elle n’avait pas connu seulement le bonheur dans sa courte vie. La regardant un instant, elle s’avança vers elle et s’assit à côté de la petite.Son pelage blanc et noir était comme le contraste du jour et de la nuit. Fleur de Pensée ne dit rien et mit sa queue autour des pattes et pencha la tête de côté. Elle suivit le regard de la petite bicolore et se vit fixer la sortie du camp. La sortie… Symbole de liberté, d’interdit, l’inconnue et de l’attirance. Elle aussi, à son âge, elle rêvait tant de s’évader par cette sortie, de découvrir et de rire…Mais elle n’avait jamais eu le courage de sortir du camp, synonyme de sécurité et de chaleur. Au souvenir de cette époque, lui arracha un sourire. Oui. Oui, elle la regrettait cette époque. Cette époque d’insouciance et de jeu. Longtemps elle resta là, sans bouger près de ce(tte) petit (e) chaton (ne), qui sans dire un mot, sans faire un geste avait provoqué un déclic. Sa vie était stupide. Elle n’avait aucun sens, aucun but… Elle n’avait pas d’ami, personne à qui se confier. Et elle le regrettait. Plus que tout. Mais pourtant, chaque jour elle s’enfonçait un peu plus dans l’absurdité de sa solitude. Elle lâcha un Léger soupire. Elle se retourna vers Petite Folie. Elle sourit. Elle était silencieuse. Comme elle. Plus tard, elle s’entendrait bien. Mais seulement l’une d’elles faisait la première pas. En fronçant les sourcils, elle prit une décision qui allait peut-être bouleverser sa vie. Elle allait parler. Elle allait se lier d’amitié avec cette petite. Elle demanderait à la prendre comme apprenti. Elle voulait sortir de cet enfer ! Sortir de ces eaux profondes. Et c’était Petite Folie qui lui tendait sa main pour la repêché ! Mais pourtant, ni l’une ni l’autre n’avaient articulé un mot, ni fait le moindre geste….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Folie
Commence à S'habituer
Commence à S'habituer


Nombre de messages : 39
Rang : Chatonne
Mâle - Femelle : ♀
Date d'inscription : 11/11/2010

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: Frontières - LIBRE.   Sam 20 Nov - 1:58

[ Jsuis une femelle xD ]

De l’agitation… il y avait de l’agitation près de moi. Profondément ancrée dans mes pensées, je n’avais pas remarqué la venue d’une guerrière. Etonnée par ce changement de situation, je laissai les choses se faire. Cette guerrière était Fleur de Pensée. Je ne parlais pas beaucoup, mais j’observais. Et je savais qu’elle ne semblait pas heureuse. Un sillon était tracé sous ses pupilles : avait-il pleuré ? Ce n’était pas grave. Cela ne m’intéressait pas. Je reportai mon regard vers le lointain, à la recherche de quelque pour me distraire. Qu’y avait-il derrière cette limite ? L’espoir d’un avenir nouveau ? L’espoir de pouvoir enfin ouvrir la fenêtre et faire la lumière sur mes zones d’ombres ? Ou n’était-ce qu’un espoir mort, vain espoir, d’une vie d’errance, sans but réel, avec comme simple trait de caractère, une enfance ratée ? Je ne voulais pas de cette vie là. Je ne savais rien du bouillonnement intérieur qui agitait Fleur de Pensée, mais je savais que, dans mon cœur, je menais une vraie guerre. Qui gagnerait ? Je ne savais pas encore.

D’accord, je venais de décider que je prenais ma vie en main et que j’allais – enfin – faire un pas vers quelqu’un : dans ce cas précis, Fleur de Pensée, puisque c’était la personne la plus proche de moi. Mais maintenant, que devais-je lui dire ? Je n’allais pas parler du beau temps, et encore moins des anciens qui râlaient derrière nous. Après quelques cogitations internes, je décidai de me lancer, après tout, tout le monde se parlait quotidiennement, cela ne devait pas être si difficile que cela. Et si les autres y arrivaient, pourquoi pas moi ? Au pire, si cela échouait, j’aurais une vraie bonne raison pour me taire, la prochaine fois. « - Fleur de Pensée. » Je crus bon de commencer par saluer la guerrière. Après tout, je me devais d’être polie, tout de même. « C’est bien… le Dehors ? » D’accord, ce n’était pas encore extrêmement recherché. Mais c’était vraiment une question qui me taraudait depuis quelques temps. Je n’avais encore jamais essayé de mettre une griffe hors du Clan, et je ne pensais pas en avoir envie. De toute façon, toute seule, ce n’était pas forcément très intéressant. Donc j’étais bien, à l’intérieur, à regarder les feuilles tomber et le temps passer : pouvoir discuter avec Fleur de Pensée de sa vie de guerrière – parce que c’était le sujet sur lequel je voulais déboucher – était donc un peu… une sorte d’évasion de ma part. Après tout, cela pourrait peut-être être un bon moment que nous passerions ensemble… et je l’espérais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur De Pensée
Commence à S'habituer
Commence à S'habituer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 21
Rang : Guerrière
Âge : 21 Lunes
Mâle - Femelle : Femelle
Date d'inscription : 05/10/2010

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: Frontières - LIBRE.   Ven 17 Déc - 20:21

Désolé du retard, j'ai repris le dessus de la vague de RP qui me submergeaient! (:

Fleur de Pensée se tenait toujours devant Petite Folie, à sourire bêtement. Et ce fut la petite qui brisa le silence. Juste, un salut. Question de politesse. La guerrière bredouilla lamentablement une réponse. Puis elle replongea ces yeux dans le vide. Au contraire d'elle, la chatonne bicolore posa une question.

« C’est bien… le Dehors ? »

Fleur de Pensée fut pendant un instant déconcentré. Elle se retourna pour voir si la question lui était vraiment adressée ou à un autre qu'elle n'avait pas vu. Le Dehors, la forêt... Oui, c'était mgnifique... Mais comment dire à un chaton pour qui à l'intérieur tous est lassitude qu'à l'extèrieur tous était beau et magique?
Une ombre d'hésitation voila son regard. Mais Fleur de Pensée se ressaisit vite. Si la petite était tanté de sortir, elle l'accompagnerais!

"-Le Dehors?... La forêt?... Oui, c'est bien. C'est magnifique surtout. Toute cette harmonie de la nature. Cette sorte d'entre aide. Comme nous. Chats des Clans de la forêt. Les insectes, le vent, la pluie qui s'organise pour qu'une fleur soit fécondé. La terre qui accueille dans ces bras le nouveau née, l'eau qui le nourrit, et les petite bêtes qui l'encourage. Comme les guerriers nourrissent et protègent les anciens, les reines et les anciens... C'est sa l'harmonie, les plus fort aide les plus faible... Tu comprends?..."

Après un silence, elle reprit tous bat, en jetant des regards furtifs autour d'elles:

"-Écoute Petite Folie, si tu rêves de sortir, tente ta chance. Si tu veux on ira ensemble et je te couvrirais en te montrant des endroits de la forêt à ne pas manquer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Folie
Commence à S'habituer
Commence à S'habituer


Nombre de messages : 39
Rang : Chatonne
Mâle - Femelle : ♀
Date d'inscription : 11/11/2010

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: Frontières - LIBRE.   Sam 15 Jan - 12:59

Fleur de Pensée sembla marquer une pause, avant de réfléchir à ma question. Loin de m’impatienter, je regardais dans le vague. La première qualité qu’obtenait un chaton était la patience. Après avoir passé six lunes de sa vie à jouer, manger et dormir, sa vie devenait de plus en plus longue et tout chez un chaton tirait à aller à l’aventure. Devenir apprenti. Personnellement, je ne rêvais pas forcément de devenir une apprentie aguerrie. Ce que je voulais, c’était juste changer d’air, être utile à quelque chose, parce que je languissais de pouvoir enfin attraper mon gibier.
Les solitaires, haïs par les membres de Clan, semblaient vivre des épopées pour le moins magiques. Ils n’avaient pas de règlement à respecter, juste la facilité de faire ce qu’ils voulaient, où ils voulaient. Ils avaient cette fierté, ce dédain et cette folie que je ne pouvais qu’admirer, et je me demandais souvent pourquoi ils n’en faisaient pas profiter certains membres du Clan. Les chats claniques n’accepteraient certainement jamais de recevoir un brin d’éducation de leurs compères qu’ils considéraient comme damnés. Les anciens, aux idées carrées et sans grande évolution d’esprit, restaient piégés dans le passé & huaient les solitaires. Moi, je rêvais d’en rencontrer.

Fleur de Pensée me raconta alors que le Dehors était magnifique. Je tournai et retournai cette phrase dans ma tête, ne sachant pas trop quoi en faire. Certes, c’était peut-être magnifique et magique. Mais qu’avais-je pour me baser là dessus ? J’imaginais des herbes hautes, des arbres, et de la terre. Comme dans l’enceinte du Clan. Mais qu’était-ce réellement ? Y avait-il des odeurs que je connaissais pas ? Certainement, mais je n’arrivais pas à me faire une image précise du Dehors. C’était normal. Je ne pouvais pas imaginer l’inconnu. Cela faisait comme un barrage dans mon esprit, et c’était aussi dérangeant qu’amusant. Fleur de Pensée me proposa alors de sortir. Enfin, c’était ce que je comprenais de sa phrase.
Je levai mon popotin du sol et m’ébrouai. Fleur de Pensée me tendait la patte. Pourquoi attendre plus longtemps ? Tous les autres chatons étaient déjà sortis avec leurs parents en dehors de l’enceinte du Clan. Moi je n’irais peut-être pas avec un membre de ma famille, mais au moins je pourrais sentir le vent glisser le long de ma fourrure. Je pourrais voir une explosion de couleurs, d’émotions et d’odeurs. Enfin, je ne savais pas vraiment ce que cela me ferait, mais je ne pouvais que l’imaginer. « Où allons-nous ? lançai-je, pour lui montrer que je voulais partir. » Je n’avais pas besoin de plus de paroles. Je m’avançai lentement vers l’entrée, prenant l’occasion à bras le corps. Finalement, j’avais bien fait de parler avec cette Fleur de Pensée. Tous les guerriers n’étaient peut-être pas si méchant que ce que je pensais, en fin de compte.
Et puis, peut-être que pendant notre petite escapade, nous allions rencontrer des solitaires ?

( c’est court s: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frontières - LIBRE.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frontières - LIBRE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Clan de l'Ombre :: Le camp :: L'Entrée-
Sauter vers: